Les archéologues en Mayenne Morts pour la France

 

 

 

 

Pour continuer cette étude des Morts pour la France membres de sociétés mayennaises, voici les adhérents de la Commission Historique et Archéologique de la Mayenne fondée en 1878. Une rapide étude des numéros d'après guerre permet d'en dresser la liste.

 

Maurice du Réau de la Gaignonnière, né le 19 avril 1881 à Poitiers (Vienne). Fils aîné d'un ancien Zouave Pontifical et combattant de 1870. Vice Président de la Jeunesse Catholique de la Mayenne. Deux fois blessé en 1914 et 1917. Croix de Guerre. Sous-lieutenant au 287e régiment d'infanterie Mort pour la France le 14 mai 1917 à Berry-au-Bac (Aisne).

 

Albert de Sars, né le 22 juillet 1875 à Saint-Loup-du-Dorat. Etudes au collège de Vaugirard puis Faculté de droit de l'Institut Catholique de Paris. Maire de Saint-Brice, conseiller d'arrondissement de Château-Gontier. Mobilisé au 124e RI puis lieutenant au 25e RIT, disparu le 28 septembre 1914 à Beaucourt (Somme).

 

Jean-Charles-Pierre Flament, né le 3 juin 1878 à Paris. Bachelier ès lettres au collège Rollin en 1895, entre l'année suivante à l'Ecole des Chartes. Licence d'Histoire en 1897. D'abord attaché au département des imprimés à la Bibliothèque Nationale, il devient en 1903 responsable des archives départementales de l'Allier. Nombreuses contributions au Bulletin de la Société d'émulation du Bourbonnais. En 1913, il prend en charge les archives départementales du Nord et la bibliothèque d'Arras. Mobilisé le 2 août 1914 au sein du 121e régiment d'infanterie de Montluçon en qualité de Sous-lieutenant de réserve. Blessé le 14 août 1914 à Blamont. Retourne au front dans les rangs du 413e régiment d'infanterie en qualité de capitaine. Mort pour la France le 1er août 1916 au Bois Fumin (Verdun).

 

Théodore-Lucien-Ernest Lécureux, né le 9 août 1880 à Brest. Etudes au lycée de Brest, puis Ecole des Chartes en 1903. Agrégation des lettres en Sorbonne. Après un court séjour à Paris comme enseignant suppléant de première, se retrouve en 1909 au lycée de Laval pour y enseigner la seconde. Se spécialise alors dans les anciennes peintures murales des églises mayennaises. Est ensuite muté au lycée de Nantes puis à celui du Mans. Nombreuses contribution dans le Bulletin de la Commission Historique et Archéologique de la Mayenne, dans la revue Moyen Age. Exempté de service militaire car d'apparence chétive, il s'engagea en octobre 1915. Engagé spécial à la 22e section d'infirmiers militaires puis rattaché à la Pharmacie centrale de Paris. Puis adjudant au 246e régiment d'infanterie. Collabore au journal L'Union des Armes. Mort pour la France le 4 juin 1918 à Moulin-sous-Touvent . Croix de guerre.

 

 

 

 

 

Sources :

  • Bulletin de la Commission Historique et Archéologique de la Mayenne, 1920.

 

 

 



30/12/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 43 autres membres