Victor Piquet 155e RI

 

 

 

 

Né le 29 mars 1889 à La Röe de Victor Piquet et Marie Jaguelin. Cultivateur avant guerre. Service militaire au 115e régiment d'infanterie en 1910/1912.

Rappelé à l'activité par le décret de mobilisation générale du 1er août 1914. Passé au 103e RI le 3 février 1915. Réaffecté au 115e RI le 27 février 1915. Evacué malade le 3 septembre 1915 et rentré au dépôt le 6 avril 1916. Passé au 155e régiment d'infanterie le 20 juin 1916 alors que l'unité est en ligne à la Tête de Vache. Blessé le 12 novembre 1916 à Saillisel dans la Somme lors de la prise du village par son régiment « plaie mollet droit par éclat d'obus ». Rejoint son corps le 16 février 1917.

Victor Piquet se fait remarquer lors de l'offensive du 16 avril 1917 sur l'Aisne, puis lors de l'attaque de Beaumont, près de Verdun, le 26 août 1917.

Nommé caporal le 25 avril 1917 puis sergent le 5 septembre 1917.

 

Son attitude au cours de l'offensive du 10 août 1918 sur Conchy-les-Pots et le Bois des Loges lui vaudra une citation à l'ordre du corps d'armée. Il sera blessé le 12 août par éclat d'obus à la tête et à l'avant bras droit.

 

 

 

Fond de carte SHD Terre 26 N 603/8

 

 

 

 

Citation à l'ordre de la 165e DI du 29 avril 1917 :  « Très brillante conduite au feu pendant les combats du 16 au 20 avril 1917 ».

 

Citation à l'ordre de la brigade du 1er septembre 1917 : « Excellent gradé, très courageux. S'est fait remarquer par sa belle conduite au feu dans les combats du 20 et 26 août 1917 ».

 

Citation à l'ordre du 34e CA du 24 août 1918 : «  Sous-officier pionnier dont la conduite a été remarquable au cours des combats du 10 au 14 août 1918. Son chef de service ayant été évacué avec la plus grande partie de son personnel dès le début de l'attaque, a pris lui même la direction du transport des munitions avec les 8 hommes qui lui restaient. Blessé a refusé de se faire évacuer et est resté jusqu'au bout à son poste montrant ainsi à tous les plus belles qualités de dévouement et d'esprit de sacrifice ».

 

Décorations : Croix de Guerre 1 étoile de bronze, 1 étoile de vermeille, 1 étoile d'argent.

Médaille Militaire par décret du 29 décembre 1924.

Chevalier de la Légion d'Honneur en 1938.

Décédé vraisemblablement en 1971.

 

Sources :

 

- Fiche matricule AD de la Mayenne

- Historique du 155e RI

- JMO des unités concernées SHD Terre dans la série 26 N



03/03/2012
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 43 autres membres